1_Venise01 - Saint Zaccharia, nous y entrons par hasard, nous étant trompés de direction et c'est une magnifique surprise.

2_Venise02 - C'est sans aucun doute la plus fastueuse de toutes les églises que nous visitons depuis notre tour d'Italie. Dagmar, émue, allume sa bougie… et laisse son porte-monnaie avec carte bleue (en offrande?)

3__Venise03 - Dernier coup d'œil sur Venise depuis notre Île de Certosa.

4___Grado04 - Après une brève escale à San Margherita, sans intérêt pour le photographe, voici Grado.

5___Grado05 - Une très vieille église, des fresques…

6___Grado06 - Dagmar, dans ses pensées.

7___Grado07 - Moi, les pieds sur terre, je regarde le sol et ses mozaïques.

8___Grado08 - Un chef d'œuvre d'architecture médiévale.

9___Grado09 - Au sous-sol, bien sûr, toujours les romains.

10___Grado10 - Les deux gallopins s'amusent.

11___En_mer11 - Il arrive que nous soyons aussi en mer, au large.

12___En_mer12 - Et cela semble bien convenir à notre équipière.

13___Trieste13 - Une ville se déploie devant nous, Trieste. Ici naquit en 1913 Sylvanna Chramosta, ma mère.

14___Trieste14 - Encore un selfie de nous deux.

15___Trieste15 - Et là, je reteins mon souffle. Voilà l'hôtel où nous fûmes recueillis, il y a 55 ans, Fivel et moi. Nous avions abouti à Trieste après un assez long itinéraire de misère effectué dans une vieille 4 CV Renault. Abrutis, sale et affamés, nous avions séduit la gérante de ce palace. Après nous avoir fait conduire aux bains municipaux, elle nous donna une vaste chambre à l'étage, et apitoyée, nous fit un bon pour deux assiettes des spaghettis à déguster dans une minable trattoria dans la rue arrière, aux serveurs méprisants.

16___Trieste16 - Autant Venise est folle, autant Trieste semble sévère, droite, juste.

17___Trieste17 - Dans une niche d'un palais en restauration, une statue s'est voilée de plastoc.

18___Trieste18 - En s'éloignant un peu du centre, des coins plus riants.

19___Trieste19 - Mais la rigueur reste dominante. La plupart des bâtiments sont XVII èm. Mais aucun n'a pu conserver sa parure de brique: avec les budgets de l'Europe, on a rénové les citées a coup de ravalements multicolores. Deux malheur donc pour les immeubles, la décrépitude et son inverse, la crépitude!

20___Trieste20 - Décidément les romains construisent des arcs coûteux dans des endroits paumés.

21___Trieste21 - Toute la ville regarde la mer.

22___Trieste22 - La mer, la mer…

23___Trieste23 - La mer!

24___Trieste24 - La lumière du soir éblouit les quais,

25___Trieste25 - ...et illumine l'Hôtel de Ville

26___Trieste26 - Bonsoir, Trieste!

27___Mouillage27 - Tout près de là, nous prenons un mouillage, en bonne compagnie.

28__Mouillage28 - Ce cliché n'a de remarquable que le chantier naval qu'on distingue à gauche. Car, au petit matin, quand nous avons vu le frigo éteint, nous avons compris qu'il n'y avait plus de jus dans les batteries: impossible de démarrer le moteur. C'est alors, qu'à la jumelle, j'ai pu lire le nom de ce chantier, C.N. San Rocca. Aussitôt Dagmar a trouvé son tél. dans nos documents et nous avons demandé de l'assistance. Deux gars sont venus en dinghy, qu'ils ont amarré serré au Whisper. Puis ils nous ont aidé à remonter l'ancre à la manivelle - car plus de guindeau électrique. Ensuite ile nous ont amenés jusqu'au quai du chantier. Un technicien est venu une heure sur le bateau. Mais il n'a pas trouvé de raison à cette panne.

29___Capodistria29 - Nous avons rechargé avec notre cable de 30 m puis nous sommes repartis prendre un nouveau mouillage, en Istrie, chez les Slovènes. Quelques bateaux au mouillages autour de nous, mais qui sont partis bien vite sous les raffales à 30 nds d'un orage local. Il en faut plus pour nous faire déguerpir, mais le soir venu, nous avons pensé qu'il serait prudent d'entrer au port de Capodistria pour recharger complètement nos batteries.après un slaloom entre les tankers qui entrent et sortent de ce grand port de commerce, nous ne trouvons personne pour nous accueillir dans la marina. Le Whisper s'amarre tout seul sur ce bout de quai slovène.