galicolor

06 juin 2018

La conversation-2

la conversation 2b

2018, huile sur toile, 50x50 cm


Même, endroit, mêmes personnes que sur "la conversation". Et sans doute même discours. Mais la peinture est muette, plate et immobile. Elle nous assure, contrairement à une idée reçue, que rien ne se passe... si l'on ôte l'agitation, le bruit et la fureur. Je palpe longuement du bout de mes pinceaux ce petit monde tranquille, si fluide, où choses et gens sont fait de la même pâte et parfois, lorsque la toile est réussie, s'entendent merveilleusement bien.

 

 

Posté par aiglagil à 16:51 - Commentaires [5] - Permalien [#]


25 mai 2018

Condottiere, années 60

condotiere

En déambulant chez des amis, j'ai retrouvé cette figurine, signée sur son socle "gali 1966". Ça tombe bien, j'en avais égaré les photos et gardé une trace assez vive dans ma mémoire. Les statues équestres m'ont toujours fortement impressionné, grandes et petites. Je pense à celle du florentin Andreas Del Verrocchio représentant le condottiere Colleoni, à Venise, ou celle à Padoue d'un autre condottiere magnifique de Donatello. Le sabot du cheval y est pointé à l'avant sur une boule, pourquoi cette boule me suis-je inquiété? Bref cette sculpture m'a rendu assez maboul pour me lancer dans un aussi grand sujet... avec si peu de moyens!

Posté par aiglagil à 23:31 - Commentaires [2] - Permalien [#]

23 avril 2018

Les balcons II

les_balcons_II

2018 huile sur toile 100 x 150 cm

 

On dirait que quand je quitte la gare St-Lazare, je file à l'Opéra. J'ai déjà deux toiles, "L'Opéra" et "Les balcons I" sur ce thème. Les balcons II cette fois-ci. Et un format en hauteur, que j'utilise rarement, en photo ou en peinture. Voilà, tout est dit. Je garde le reste dans mes secrets de fabrication. Voulez-vous savoir ce que j'en pense: du beau travail ! (On est souvent bien seul à se féliciter)

Posté par aiglagil à 16:30 - Commentaires [8] - Permalien [#]

21 février 2018

Première expo page 17

period_1004b

Années 60, tôle peinte, environ 80 x 80 cm

 

Je continue la numérisation de mes vieux polaroïds, seuls témoins de cette première expo de mes vingt ans, mélange de Pop, de primitivisme et de giacométtisme. J'aimerai bien réunir ainsi l'ensemble des trente ou quarante périodes différentes de mon travail sur une cinquantaine d'années. Projet sans doute utopique, vu le temps qu'il me faut pour faire apparaître ces documents... et la préférence que j'ai pour peindre de nouvelles choses!

Posté par aiglagil à 16:33 - Commentaires [2] - Permalien [#]

19 février 2018

La conversation

la_conversation1

2018, huile sur toile, 50x50 cm

Cela se passe chez nous, à la maison. Je ne reconnais plus bien tous les personnages, ceux assis au premier plan demeurent un mystère. Mais je reconnais bien ce lampadaire, brave réplique d'un autre qui illumina mon enfance (la carte du monde était parcheminée sur l'abat-jour) Être confortable, boire et causer, c'est l'image que je garderais du paradis sur terre!

Posté par aiglagil à 19:18 - Commentaires [3] - Permalien [#]


05 janvier 2018

St_Lazare

2018 huile sur toile 50 x 50 cm

Voilà la 4ème ou 5 em de mes toiles dont le motif est un coin de la gare St Lazare. Je n'ai jamais été catéchisé mais je n'ignore pas qu'il est question, sous ce nom, de résurrection. Je l'avais d'ailleurs déjà écrit pour "Les voyageurs". Cette gare est-elle pour moi une sortie de mon tombeau de provincial résidant à 200 km à l'ouest de la capitale? Pourtant je ne peux pas m'exclamer que "je revis" à Paris, les 25 ans que j'y ai passé ne m'ont laissés aucun regret: j'ai bien profité de tout ce qu'offre ce centre du monde et j'en repars par la même gare avec plus de contentement que je n'y viens!

 

Posté par aiglagil à 17:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 novembre 2017

les balcons

les_balcons

2017 huile sur toile 50 x 60 cm

Je travaillais à une certaine époque, encore récente, en vidéo avec un téléphone Samsung SGH-U600. C'était déjà une petite merveille de la marque. Mais l'avantage qu'il présentait pour moi était la qualité extrêmement basse des images, 176 x 144 pix et on pouvait même descendre à 128 x 96! Comme je vois flou avec mes bons yeux mais dont le regard passe par le cœur, cet appareil me restitue des images assez proche de ce que j'ai ressenti sur place. Puis un beau jour, écran noir. Je l'ai oublié quelques années dans un tiroir, puis m'est venue l'idée d'en racheter un, que j'ai trouvé en UK. Donc c'est reparti, l'arrêt sur image, ici l'opéra Garnier. Du coup j'ai aussi changé subrepticement ma technique, ou plutôt la manière d'user de ma technique.

 

Posté par aiglagil à 22:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 septembre 2017

En passant

En_passant_1

2017 huile sur toile 50 x 60 cm

En discontinuité assez frappante avec ma série récente "première expo" des années 60, voilà un tableautin que j'ai peint depuis notre retour d'Italie. La scène se passe rue de l'Odéon, à Paris 6èm. C'est une vue depuis la galerie où j'exposais alors. La salle était petite et son ouverture directe sur l'extérieur me faisait penser à une chambre photographique. Je n'avais qu'à ouvrir la porte pour saisir le passage des inconnus. J'avais déjà fait une toile en 2010 "rue de l'Odéon" où une femme passe en vitesse dans l'autre sens. On peut la retrouver en cliquant tout en bas de page sur le "5". Quand un motif est bon, il faudrait s'y tenir : les vues sur la rue depuis le fond d'une galerie d'art opèrent un renversement qui me plait bien. "Regardez ailleur", dirait l'artiste Ben!

Posté par aiglagil à 21:58 - Commentaires [1] - Permalien [#]

03 septembre 2017

Première expo page16

period_1004a

Aluminium, fer, peinture hauteur 60 cm approx, années 60

Peut-être un autoportrait, visage hypnotique bien marqué sexuellement, les mains croisées sur le ventre indiquent seules la présence d'un corps condensé dans ses fonctions principales (se remplir la panse). Je me retrouve assez dans cette sorte de retrait passif et d'attente vigilante... et quelle naïveté, le petit gars!

 

Posté par aiglagil à 18:41 - Commentaires [1] - Permalien [#]

03 juin 2017

Première expo page15

period_1003b

 

Encore un retour plus d'une demi siècle en arrière avec ces quatre bibelots d'art POP

Posté par aiglagil à 23:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]